Information toute fraiche : Tribunal de Perpignan : « Comprenez-vous que votre situation est sans issue ? »

A nouveau, ce site va vous divulguer un encart assez complet qui se propage sur le web. La thématique est «la justice».

Son titre séduisant (Tribunal de Perpignan : « Comprenez-vous que votre situation est sans issue ? ») parle de lui-même.

Identifié sous le nom «d’anonymat
», l’éditorialiste est positivement connu.

Sachez que la date de publication est 2022-12-25 08:06:00.

L’article original en question :

Clandestin, depuis déjà quelques années en France, il vivote de petits boulots au noir, de petits trafics. De quoi se retrouver devant le tribunal, devant des juges qui, tout en appliquant la loi, font  aussi preuve d’humanité.

3 novembre, une patrouille de la BAC remarque un conducteur qui se gare précipitamment en l’apercevant. L’homme part à pied en laissant le moteur tourner. Les policiers le rattrapent et jettent un œil dans la voiture. Une « valise marocaine » les intrigue. En fait, elle contient 50 cartouches de cigarettes aux emballages étrangers. Quant au suspect, il n’a aucun papier. De nationalité algérienne, il est entré clandestinement en France. 

Traduit devant le tribunal, il explique avoir autrefois acheté des cartouches à Saint-Mathieu au prix de 21 € pour les revendre… 22 €. 

Ce qu’on appelle « un petit bénef »…

Mais, cette fois, c’était juste pour rendre service à un ami, il les lui livrait. 

Évidemment, le 25 septembre, il avait déjà été arrêté avec 6 kg de tabac et 66 cartouches de cigarettes. 

« Ah mais c’était à l’autre mec qui est parti de la voiture en courant ».

« Et vous êtes sous OQTF », fait remarquer le procureur. « Mais je suis parti un an, puis revenu ».

« Eh oui, c’est ce que l’on vous reproche. Pourquoi cet entêtement ? C’est sans fin ! Un petit trafic va finir par un autre, de drogue peut-être ». Comprenez-vous que votre situation est sans issue ? » Il requiert 6 mois ferme.

« Sa compagne est ici, bientôt mon client va l’épouser, argue Me Nassier. La perquisition n’a rien donné. Pas d’exploitation téléphonique. Mais pourquoi l’envoyer en prison alors que l’on va le reconduire à la frontière ? Et, enfin… ce ne sont que quelques paquets de cigarettes! »

Le tribunal délibère et annonce sa décision : 6 mois ferme mais annonce que la peine est aménageable en détention sous bracelet électronique au domicile de sa compagne.

Ce propos vous a intéressé vous adorerez aussi ces publications :

Étude historique sur l’organisation de la justice dans l’antiquité et les temps modernes,Le livre .

Histoire de France/Guerres de religion,Ouvrage .

Procédure pénale,Le livre .

Author: Isabelle LOUBEAU